close

5 bonnes pratiques de dirigeants connectés

5-bonnes-pratiques

Certains dirigeants sont de plus en plus matures lorsqu’il s’agit de leur présence sur les réseaux sociaux. Ils s’approprient les codes de chacun des médias, tant en jouant avec la forme qu’en travaillant une ligne éditoriale personnalisée et ciblée.

… Et parfois, des dirigeants nous surprennent en apprivoisant avec brio un réseau sur lequel on ne les attendait pas ou en réalisant des activations intelligentes avec des retombées riches en enseignements.

1- Le stratège : Elon Musk écrit un tweet à 1 milliard de dollars

4,8M de followers sur Twitter, 100k followers sur sa chaîne Youtube ou encore 591k abonnés à son compte Instagram, le fondateur de Tesla n’est pas un débutant sur les réseaux sociaux. Il y publie ses fortes convictions sur l’énergie du futur, les coulisses de sa vie privée et professionnelles et des informations et annonces corporates.

Personnalité très médiatisée et surtout très appréciée par l’opinion publique, Elon Musk a réalisé un record : un tweet qui a valu 1 milliard de dollars à sa société. En annonçant un nouveau produit “mystère”, le dirigeant a fait augmenter la côte de son entreprise à 900 millions de dollars.
elon

Alors, dirigeants, à vos claviers !

2- Le curieux : Mark Zuckerberg multiplie les challenges

Véritable gourou des réseaux sociaux, en particulier de Facebook (son premier né), Mark Zuckerberg pouvait difficilement se permettre des faux pas sur ton propre terrain de jeu. Il innove en même temps que ses nouvelles fonctionnalités dans sa communication : quoi de mieux que d’annoncer l’arrivée de Facebook Live en se filmant lui-même en temps réel dans ses bureaux californiens ?

Une de ses opérations les plus remarquables est celle du challenge qu’il lance chaque année. Cette année, Mark Zuckerberg s’est lié d’amitié avec le grand public mais aussi avec les sportifs avec “A Year of Running”. Son objectif : parcourir 365 miles en une année. En 2015, le fondateur de Facebook a impulsé “A Year Of Books”, rendez-vous qu’il ne manque jamais puisqu’il conseille des livres qu’il a aimés toutes les deux semaines. The Structure of Scientific Revolutions par Thomas Kuhn, Dealing with China par Hank Paulson ou encore Orwell’s Revenge par Peter Huber, Mark Zuckerberg nous livre de nombreux indices sur sa personnalité et attise notre curiosité sur les différentes cultures, les religions et croyances ainsi que l’Histoire et les technologies.

Pour consulter la liste complète, rendez-vous ici.

3- L’homme de terrain : Stéphane Richard vise l’équilibre

Stéphane Richard est probablement l’un des dirigeants français les plus connectés, avec plus de 22,6k followers sur Twitter (depuis février 2014). Le grand patron d’Orange ne laisse rien au hasard et travaille minutieusement chacun de ses messages – qui ont presque exclusivement une teinte corporate.

Un fait est particulièrement marquant dans les prises de parole de Stéphane Richard : il lie constamment sphère digitale et réalité. Chacun de ses déplacements fait l’objet d’un tweet, chaque nouvelle annonce est incarnée et relayée par le PDG à l’aide d’une vignette créative ou d’une infographie. Stéphane Richard affiche un pragmatisme résolu.

4- L’universel : Le Pape François mise sur le pouvoir de l’image

Qui a dit que l’âge moyen sur Instagram se situait entre 18 et 25 ans ? À 79 ans, après avoir conquis la twittosphère, le Pape François réalise une arrivée triomphante sur Instagram. Vidéo, photo, textes engagés : il multiplie les formats au service d’une ligne éditoriale très riche.

Le parti pris d’Instagram est très intéressant. Il fait le lien entre plusieurs convictions : la première est de montrer les coulisses du pontificat à une communauté désireuse de s’engager à ses côtés, dans une perspective de proximité et d’inclusion ; la seconde (d’après Kevin Systrom, fondateur d’Instagram ayant rencontré le Pape François à ce sujet), c’est de se servir de la force de l’image pour unir les peuples.

5- Le “branché” : Mauricio Macri veut séduire les jeunes

Arrivé le 10 décembre 2015 à la tête du Gouvernement Argentin, Mauricio Macri a été élu sur le thème du changement. À peine 3 mois après sa prise de fonction, le Président essuie sa première grève pour réclamer des hausses de salaires et exprimer le désaccord sur le grand nombre de licenciements en cours.

Souffrant d’une image mise à mal par les mouvements sociaux, l’affaire des Panama Papers ou encore ses origines familiales très riches (son père est un grand entrepreneur dans la sphère industrielle), Mauricio Macri ouvre son compte Snapchat pour séduire les jeunes, être abordable et en phase avec son temps. L’ouverture de son compte a évidemment été savamment calculée puisque le Président Argentin a publié sa première story lors de la venue des Obama en avril 2016. Pari gagné puisque la story a été vue plus de 500 000 fois !

Et vous, vous avez des bonnes pratiques de dirigeants à partager ? Nous sommes à votre écoute.

L'auteur Chloé Balleix